Questionner vos rêves

Questionner vos rêves

Dans l’Egypte antique, il y avait une pratique qui consiste à poser une question à vos rêves
avant de dormir. Comme vous savez le rêve n’est qu’un état modifié de conscience qui nous
apporte des informations codées qui ont besoin d’être interprétées.
Notez votre question sur un papier avant de vous coucher et partez dans votre voyage de
sommeil et le matin notez vos rêves faites cela de manière continue il vous permet de se
mettre en relation avec votre propre réalité et de consolider ce lien avec votre intelligence
intérieure.
Si vous voulez avoir une méthode pour comprendre vos rêves je vous transmets ce que
Nicolas Dumont 1 nous livre dans son livre « Aux frontières de l’esprit, les capacités
extraordinaires des états modifiés de conscience », éditions Ideo, 2020, Page 87.
« Une fois votre rêve écrit, soulignez chaque personnage du rêve. Ce que j’appelle ici
« personnage » peut être tant une personne qu’un animal, une plante, un objet, le lieu du rêve
ou une couleur. En somme, c’est tout élément du rêve qui a une « présence ».
Pour chaque personnage souligné, racontez votre rêve de nouveau, comme si vous étiez ce
personnage. Commencez par dire qui vous êtes en tant que personnage du rêve, puis racontez
le rêve de la place de ce personnage. Quand vous racontez, ne cherchez pas le lien avec quoi
que ce soit. Lâchez prise, ne réfléchissez pas. Jouez comme un enfant à inventer, avec plaisir.
Vous élargissez juste votre contact avec le rêve. N’oubliez pas que votre rêve s’est construit
en vous de manière libre et spontané. Alors, soyez le plus libre et spontané possible.
Beaucoup d’informations vont émerger avec cette méthode, vous faire penser à des souvenirs,
ou vous faire faire des associations personnelles. Notez tout cela. Des clarifications émergent.
Une fois que vous aurez écrit le rêve vu par différents personnages du rêve, si des
commentaires vous viennent, notez-les en dessous. Sinon, posez cela, vous relirez dans un ou
deux jours et ajouterez d’autres commentaires. Parfois, c’est un mot ou une tournure de
phrase qui va vous faire penser à quelque chose. Ne soyez pas logique, mais intuitif. »
En suivant cette pratique vous entrez, de manière autonome, dans un état modifié de
conscience, une sorte d’autohypnose et vous accédez à une source d’information le plus juste
pour vous.

Dr. Raghida Ramadan –  le 24 février 2024 – Newsletter Arbre de vie et des sens
1 Nicolas DUMONT, « Aux frontières de l’esprit, les capacités extraordinaires des états modifiés
de conscience », éditions Paris Ideo, 2020, p.87, 190 pages.

Aux frontières de l’esprit ; les capacités extraordinaires des états modifiés de conscience

Nicolas Dumont

L’esprit a des capacités fascinantes. Tout le monde en a fait l’expérience en rêvant ou en étant particulièrement concentré. Mais en plus de ces simples « états modifiés de conscience », il en existe d’autres, plus complexes, que l’on peut provoquer : transes, rêves lucides, médiumnité, transe chamanique, sorties extra-corporelles, etc. Dans ce livre, un psychologue clinicien, montre comment on peut utiliser ces états seconds pour améliorer la vie quotidienne : retrouver du calme, résoudre un problème affectif ou professionnel, prendre la bonne décision en suivant son intuition, et même guérir certaines pathologies. Il détaille toutes les techniques simples pour provoquer ces états de la conscience grâce à la méthode de cohérence cardiaque, la méditation, l’auto-hypnose, etc. Chacun peut ainsi réveiller son potentiel et utiliser la puissance de l’esprit, pour trouver au fond de soi, la paix et l’harmonie.
Transes, rêves lucides, médiumnité : bien utiliser les états modifiés de conscience.

 

COMMENT SORTIR DE LA DEPENDANCE

Les 10 RÈGLES DU SUCCÈS DE Dr GABOR MATÉ
Le docteur Gabor Maté est spécialiste en matière de dépendance et de stress. Il a travaillé plus
de dix ans dans le Downtown East Side de Vancouver avec des patients souffrant de
toxicomanie et de maladie mentale. Il a développé la méthode « Compassionnate Inquiry ».
Dr Gabor Maté souligne dix règles pour réussir à sortir de la dépendance et de l’addiction.
1. SOYEZ AUTHENTIQUES
Être authentique veut dire exprimez votre réalité, se connecter à votre moi authentique
et d’exprimer vos besoins en matière de fixer des limites, de choisir consciemment vos
actions et ne pas répondre par réaction impulsive. Autrement dit, exprimez-vous en
fonction de vos valeurs.
2. N’IGNORER PAS VOS TRAUMATISMES
La méthode de Freud n’aide pas les gens à se sentir mieux, car sa méthode ignore le
trauma. Quand un problème nous arrive dans l’enfance on s’adapte à ce problème et
on se met sur la défensive et on vit le reste de notre vie sur le mode défensif, on répète
le passé et on vit le présent de point de vue de l’enfant vulnérable. Reconnaitre son
trauma et le traiter par un spécialiste permet de mettre le doigt sur l’origine de la
dépendance, du stress etc…
3. RECONNECTEZ-VOUS Á VOUS-MÊME
Le traumatisme né dans l’enfance vous déconnecte de vous-même et il est à l’origine
de la perte de lien avec soi-même et cela crée une dépendance.
Donc la dépendance est un problème dérivé de la déconnexion avec soi-même qui est
l’origine principal de votre problème et c’est du ça qu’il faut s’en occuper pour
résoudre le problème de l’addiction et de la dépendance.
4. VIVEZ L’INSTANT PRÉSENT
Faire sortir la vérité de vos expériences d’enfance qui ont programmé votre présent et
à faire avec beaucoup de compassion pour ne pas se refermer sur vous-même.
5. SOYEZ PRÊT À RENONCER
Dans certaine mesure nous recréons ce qu’on a connu dans notre enfance. Tant qu’on
n’a pas renoncer à ce qu’on a connu dans notre famille nous continuons à recréer le
même schèma familier.
6. S’INTERROGER ET RECONNAITRE
Presque tous le trouble de la santé mentale trouve son origine dans l’enfance, source
de mécanisme de l’adaptation, par exemple la peur fait partie de notre évolution c’est
un mécanisme d’adaptation.
Quand nous sommes anxieux sans une raison connue cela nous renvoi à un problème
d’enfance.

Newsletter 22 décembre 2023 Raghida Ramadan

7. TROUVEZ VOTRE VRAIE NATURE
Ilya le vrai soi et le faux soi. Le faux Soi est le Soi égoïque qui est l’ensemble de
contre mesure identification défensive et fausses hypothèses que nous développons
parce que nous avons perdu la connexion avec notre vraie Soi.
Une fois le soi égoïque se développe pour se protéger des vraies douleurs, comme il
l’a fait pendant l’enfance il est très tenace il ne disparait pas facilement. Pendant
l’enfance votre survie dépend de sa survie donc il lutte et refuse de disparaitre.
Lorsqu’on parle de perte de soi, on parle du soi égoïque ce qu’on appelle la mort de
l’Ego. Le rétablissement d’un trauma ou d’une addiction permet de se redécouvrir cela
prouve que le vrai soi, authentique ne disparait pas et il y a plusieurs méthodes d’y
arriver. Le soi égoïque devrait mourir pour laisser vivre le vrai soi.
8. COMPRENEZ LA SOURCE DE VOTRE DOULEUR
Votre dépendance n’est pas le problème, la dépendance est la tentative de régler le
problème. La question est comment le problème s’est-il développé ? que ce soit de la
souffrance, de la détresse, de la solitude. La question est qu’arrive-t-il à notre vie qui
est à la source de cette souffrance ? et que faire de cette souffrance, lorsque la
dépendance renforce la douleur, elle le multiplie, elle l’augmente de façon
exponentielle. Donc la douleur est à la source de la dépendance, d’où l’importance de
comprendre et de trouver la source de la douleur pour traiter la dépendance.
9. CHERCHEZ AU PLUS PROFOND
La sensibilité amplifie la douleur que l’on ressent elle nous permet d’être plus créatif.
Souvent les plus sensible sont les plus créatif. Il y a donc un lien entre la sensibilité et
la créativité et la souffrance en même temps.
10. TRAITEZ LA QUESTION CLE
Traiter les comportements liés à la dépendance n’est pas le bon chemin, il faut traiter
la question clé liée à la dépendance, le comportement n’est que le symptôme.
Cet article est une reprise du lien ci-dessous :
https://www.google.com/search?client=safari&rls=en&q=gabor+Maté+en+français&ie=UTF-
8&oe=UTF-8#fpstate=ive&vld=cid:4821dd20,vid:RaQ7kqpyKoY,st:0

Mon âme

« Mon âme ! quand seras-tu donc bonne et simple, sans mélange et sans frais ? Quand sera-tu
plus visible et plus aisée à connaître que le corps qui t’environne ? Quand goûteras-tu les
douceurs qu’on trouve à avoir de la bien-veillance et de l’affection pour tous les hommes ?
Quand seras-tu plein de toi-même et riche de tes propres biens ? Quand renonceras-tu à ces
folles cupidités et à ces vains désirs qui te font souhaiter des créatures animées ou inanimées
pour contenter des passions, du temps pour en jouir davantage, des lieux et des pays mieux
situés, un air plus pur, et des hommes plus sociables ? Quand sera-tu pleinement satisfaite de
ton état ? Quand trouveras-tu ton plaisir dans toutes les choses qui t’arrivent ? Quand seras-tu
persuadée que tu as tout en toi… ?
Nous essayons, Marcus Aurelius, nous essayons…
Promis, nous faisons de notre mieux.
Pais à ton âme (1). »
(1) Pensées de Marc Aurèle, livre dixième, entre 170 et 180 après Jésus-Christ (extrait du
livre, Imparfaits, libres et heureux de Christophe André qui se trouve dans la
traduction d’André Dacier (1742), Paris, jean de Bonnot, 1983.

Nerf vague, méditation, et santé mentale

Une étude impliquant l’Inserm montre que le nerf vague qui relie intestin et cerveau conditionne la survenue d’une dépression induite par des anomalies du microbiote intestinal.
L’association entre dépression et dysbiose intestinale n’est plus à démontrer. Différents travaux ont en effet prouvé que les personnes atteintes de dépression présentent des anomalies dans la composition de leur microbiote intestinal, c’est-à-dire des déséquilibres entre les populations bactériennes qui colonisent naturellement leur système digestif. Certaines sont déficitaires et d’autres au contraire sont en excès. En outre, transférer la flore tronquée d’un individu qui souffre de dépression à un autre sain suffit à déclencher une dépression chez ce dernier, confirmant un lien de causalité. Jusque-là, le mécanisme biologique qui sous-tendait cette association restait énigmatique. Une étude conjointe de l’Inserm, de l’institut Pasteur et du CNRS montre l’implication du nerf vague. Ce dernier est le plus étendu de l’organisme. « Il relie le cerveau à différents organes dont le système digestif et constitue ainsi un lien anatomique direct entre les deux. En outre, des bactéries intestinales sont retrouvées en proximité de ce nerf et impactent son activité, explique Eleni Siopi, première auteure de ces travaux. Et ce nerf est relié à des régions cérébrales impliquées dans la gestion des émotions. »

Ce faisceau d’indices a ainsi conduit les chercheurs à tester ce nerf dans la communication intestin-cerveau dans la dépression. Pour cela, ils ont effectué des transferts de microbiote de souris souffrant de cette maladie à d’autres, saines, présentant un nerf vague indemne ou au contraire sectionné au niveau de l’abdomen (vagotomie). « Cette procédure de transfert est courante en laboratoire pour induire une dépression chez les animaux receveurs. Cela se traduit par une perte
d’intérêt, de curiosité, de motivation, ou encore une apathie lors d’exercices simples », précise Eleni Siopi. C’est d’ailleurs ce que l’équipe a constaté chez les souris contrôles. En revanche, chez celles
qui ont subi une vagotomie, le transfert de microbiote n’a pas induit de dépression. « L’effet est très significatif puisque la totalité des animaux concernés a été protégée de la maladie. La vagotomie a
provoqué un découplage de l’intestin et du cerveau qui a suffi à préserver les sujets de l’état dépressif provoqué par la dysbiose intestinale », clarifie la chercheuse. Si ces découvertes permettent de mieux comprendre ce mécanisme dans la dépression, elles ouvrent aussi la voie à des perspectives thérapeutiques. « Stimuler le nerf vague grâce à la méditation ou encore des massages pourrait renforcer l’effet des traitements grâce à un meilleur contrôle du stress. En outre, moduler l’activité de protéines ou molécules spécifiques du nerf vague pourrait aider à lutter contre la sévérité ou la récidive de la dépression chez les patients, espère Eleni Siopi. À l’heure actuelle, seulement un tiers des patients sont efficacement soulagés par les médicaments, c’est dire comme des solutions complémentaires sont attendues », conclut-elle.
Aude Rambaud
Eleni Siopi : unité 1151 Inserm/CNRS/Université Paris Cité, Institut
Necker-Enfants malades
2E. Siopi et al. Mol Psychiatry., 2 mai 2023 ; doi : 10.1038/s41380-
023-02071-6

_____________________

(1) Référence, L’inserm, Magasine N° 58, octobre 2023

Raghida Ramadan
Coach de vie personnelle
et professionnelle

E-Mail: terrapaix@gmail.com
Portable: +33 6 80 50 78 06

L’homéopathie familiale

🌀Une Nôtre Santé Lyon🌀
Association de praticiens en santé développant le soin solidaire pour un accès aux soins complémentaires pour tous
Vous propose mercredi 6 mars à 19h30 : *L’Homéopathie Printanière*
Dernière conférence de notre cycle pour soigner les petits bobos. Thèmes abordés : allergies, rhinites, acné, eczéma, drainage…
Inscription : https://www.papayoux.com/fr/billet/l-homeopathie-familiale-la-trousse-printaniere
Pour connaitre nos programmes de conférence : https://unenotresantelyon.fr/evenements-a-venir/
A bientôt

Nos affections et nos répulsions envers les couleurs sont le miroir de notre histoire, de notre construction personnelle, de nos traumas et de nos ressources. Durant cet atelier, découvrez comment les couleurs parlent de nous et explorez leur influence sur notre corps, notre mental, notre bien-être et notre vie.

Pour s’inscrire à cet atelier : https://my.weezevent.com/des-couleurs-qui-racontent-notre-histoire

mon parcours, de la fac de droit a la vocation de thérapeute holistique

Je suis thérapeute holistique installée en cabinet depuis 2014. Mon parcours de thérapeute a débuté avec la découverte du monde de la couleur alors que j’étais peintre en bâtiment et peintre décoratrice. J’ai eu un coup de foudre chromatique! Cette expérience fulgurante m’a ouvert la porte sur la Chromothérapie, pratique qui utilise les propriétés thérapeutiques de la lumière et des couleurs en vue de maintenir ou de rétablir le bon fonctionnement de l’organisme. La maladie m’a donné le dernier élan pour changer de vie professionnelle. Grâce à elle (la maladie), j’ai exploré mes émotions, mes peurs, mes conflits intérieurs, mes blocages à travers notamment la Psychogénéalogie, la libération émotionnelle, les soins énergétiques et la nutrition santé. J’ai compris que nous sommes responsables de la façon dont nous nourrissons notre corps, au sens physique, spirituel et énergétique du terme.
Aujourd’hui la couleur fait partie intégrante de ma vie professionnelle et personnelle. J’ai conscience de ce qu’elle raconte de nous, de notre histoire, de notre état de santé et de l’impact qu’elle a sur notre corps, notre mental et notre vie en général. Elle est un révélateur de notre santé et également une ressource puissante d’aide à la guérison.

 

https://www.christellelevant.fr/pourquoi-suis-je-therapeute/

Christelle LEVANT

00.33.6.12.07.60.51
Psychogénéalogie, Soins énergétiques, libération émotionnelle
Accompagnement des personnes fragilisées par le cancer
Groupe et individuel

L’Arbre Soleil : le jeu

https://youtu.be/lnlukcWLnNc

Une formation pour maîtriser le jeu à visée thérapeutique pour explorer les souvenirs, l’histoire familiale et les héritages transmis

Vous cherchez à dynamiser vos séances et à susciter des changements profonds chez vos clients ? Découvrez comment intégrer le jeu thérapeutique L’Arbre Soleil à votre pratique et transformez votre approche thérapeutique.
Pour qui? Cette formation se destine à tout professionnel travaillant dans le domaine de la relation d’aide et de l’accompagnement thérapeutique (psychologue ,psychothérapeute,, analyste transgénérationnel, assistant social, conseiller conjugal et familial, éducateur spécialisé,…)Pourquoi se former à un outil?  L’Arbre Soleil le jeu© est un outil thérapeutique dont l’usage permet de :

  • Comprendre les racines des schémas transmis : explorer les liens entre les défis actuels et les expériences des ancêtres, ouvrant ainsi la voie vers la sérénité.
  • Se libérer des fardeaux du passé : en prenant conscience des schémas transmis, casser les répétitions inconscientes et construire un avenir plus épanouissant.
  • Favoriser une transformation profonde et durable : en travaillant sur les histoires familiales, cette approche permet des changements significatifs et durables dans la vie de vos clients.
  • Établir une connexion authentique avec votre héritage : explorer et honorer l’héritage familial, en développant ainsi un lien plus fort avec les racines.

Pourquoi le transgénérationnel? Au cœur de chaque histoire familiale résident des récits, des émotions et des schémas transmis à travers les générations. Le transgénérationnel vous offre une clé pour comprendre ces héritages invisibles et libérer le potentiel de sa propre histoire. C’est un voyage profond à travers les couches temporelles de sa famille. C’est l’exploration des secrets, des traumatismes non résolus et des schémas répétitifs qui se transmettent souvent inconsciemment de génération en génération.

Apprenez comment dans votre pratique d’écoutant le jeu l’Arbre Soleil peut se révéler être une ressource précieuse pour vos accompagnants. 

Quand? Les 1er, 02, 03 mars (présentiel), et le 1er juin 2024 (distanciel), de 09H30 à 17H00.

Où? Pour le présentiel, à l’Auberge de Jeunesse, Rampe du Château, 2, 7000 Mons (Belgique).

Le prix  et ce qu’il inclut?  890eur.   Ce tarif comprend la formation, la boite de jeu, le manuel d’utilisation, le carnet du thérapeute, et une séance de supervision de groupe. Le paiement peut se faire en trois fois. Un premier acompte de 300eur fera office de réservation.
Numéro de compte : BE32 0019 4493 7502

Les formateurs de l’Arbre Soleil sont des praticiens expérimentés dans le champ des thérapies familiales systémiques et psychanalytiques. Ils ont derrière eux des années de travail personnel et clinique.
Anais Aliagas est psychologue, didacticienne et constellatrice familiale.
Quentin Favier est psychanalyste, analyste transgénérationnel Généapsy© et formateur.

Ils ont tous les deux conçu le jeu L’Arbre Soleil et vous promettent d’intégrer le plein potentiel de l’outil au cours d’une formation riche et vivante.

N’attendez plus ! Rejoignez vous aussi cette formation exclusive. Nombre de places limité!!!

La Maturité dans les relations humaines à propos de l’innocence.

Un homme décide de déposer le fardeau de tout ce qui l’a si longtemps tourmenté et de prendre le risque de s’engager dans des voies inconnues. Il marche d’un pas léger jusqu’au soir et parvient au pied d’une haute montagne. Au moment de s’installer pour la nuit, il découvre devant lui l’entrée d’une grotte. Il s’approche de l’entrée, la grotte est fermée par une porte de fer.

« Comme c’est étrange », pense-t-il, « peut-être va-t-il se passer quelque chose ». Il s’assied face à la porte et la regarde, puis détourne la tête, la regarde de nouveau, et détourne encore la tête. Il reste ainsi là longtemps à épier cette porte. Au bout du troisième jour, alors qu’il vient juste de détourner une nouvelle fois la tête, il s’aperçoit que la porte est ouverte. Il se précipite à l’intérieur de la grotte, fonce tête baissée, et se retrouve à l’extérieur…

« Comme c’est bizarre », pense-t-il, se frottant les yeux. Il s’assied et remarque auprès de lui un petit cercle blanc, immaculé. Et dans ce petit cercle, il se reconnaît lui-même, enfermé, recroquevillé, et d’une blancheur étincelante. Puis il voit une ombre noire s’enrouler tout autour, ondulant comme une flamme et semblant chercher à pénétrer à l’intérieur.

« Comme c’est étrange », pense notre homme, « peut-être se passera-t-il quelque chose ». Il se rapproche du cercle, regarde, détourne la tête, puis le regarde de nouveau, détourne la tête, etc.. Après trois jours de ce manège, il voit le petit cercle blanc s’ouvrir et la grande ombre noire s’y glisser d’un mouvement rapide. Le cercle s’élargit et l’homme peut enfin se redresser. Mais le cercle a perdu de sa blancheur. Il est devenu gris…

Bert Hellinger

J-1 avant détox digitale….

En préparation de ce séjour Light In, je m’envole demain pour le Brésil afin de passer un mois dans l’état de Bahia. Une terre riche d’enseignements que je vais tâcher de vous retransmettre lors de ce séjour Capoueira spécial !

La liberté commence par s’affranchir des chaines de l’impossible. L’impossible prends de nombreuses formes pour tout un chacun.

Dès demain, mon défi sera de laisser mon ordinateur et mon téléphone portable en France. Créer de l’espace pour son être, laisser la vie couler à flots…

Ne pas travailler une ou deux heures chaque jour pendant mes vacances comme ce fût le cas l’an passé. C’est anodin et pourtant cela a mobilisé mon espace mental au point d’envahir mes pensées quotidiennes. Notre responsabilité est d’avoir conscience des détails comme celui-ci.

L’équilibre à trouver ou à retrouver après un épuisement n’est pas une solution mathématique unique. Elle s’adapte à notre environnement de la même façon que la végétation s’adapte aux conditions météorologiques. Quand nous sentons le besoin d’une « détox digitale », honorons notre corps et offrons lui.

Organisons-nous pour rendre possible l’impossible ; si notre corps nous lance des appels qui restent sans réponse, un jour c’est lui qui nous arrêtera.

Les séjours Light In que je propose ne sont pas des séminaires ni des formations. Ce sont des bulles d’oxygénation du corps et de l’esprit. Je souhaite partager ce qui m’a fait du bien et m’a permis de me reconstruire ces dernières années.

Bien sûr, chaque séjour aura son lot d’informations plus théoriques, basées sur les enseignements de mon livre mais ce qui compte avant tout : la mise en pratique ; vivre et ne plus attendre pour vivre.

Au plaisir de vous retrouver parmi les cigales, les grillons et les papillons cet été au Domaine de Capoue 🙂

Amicalement,
Estelle Rinaudo

Découvrir toutes les ressources du Domaine de Capoue. Vous pourrez rencontrer Estelle lors du Symposium International de Psychogénéalogie